RE: La régle de plomb    
Poste par Teve21 (inactif) jeudi 22 févr. 2007 a 10h08
en mettant de cote les presidentielles, je suis alle voir le film Incovenient Truth et j'ai trouve le type vraiment pas mal... Mais apprement ici ca ne passe pas, tout le monde se fout de lui et est vraiment critique a son egard. Ils ont du connaitre le type lors de sa course a la presidence et apparement ca n'a pas laisse un souvenir memorable a la majorite...
RE: La régle de plomb    
Poste par Laurent vendredi 16 févr. 2007 a 07h56
C'est tout à fait possible. Al Gore a été longtemps discrédité pour affirmer avoir inventé Internet. Un porte-parole de M. Gore a récemment remis les pendules à l'heure:

"Il est temps d'en finir avec cette légende urbaine. Al Gore a été cité hors contexte par le N.Y Times qui a sous-entendu qu'il se targait d'avoir inventé Internet. Rien n'est moins vrai. M. Gore a juste trouvé le terme "autoroutes de l'information" mais n'a jamais sous-entendu être le père d'Internet. Il a juste inventé la 5e République Française."

Mais Sarko adopté par Angelina, je ne sais pas. Il serait capable de foutre en tôle tous ses frangins adoptifs s'ils lui piquent ses jouets ;-)
RE: La régle de plomb    
Poste par Teve21 (inactif) vendredi 16 févr. 2007 a 07h24
Excellent, et si Angelina adopte Sarko, a-t'on une chance d'avoir Al Gore a la presidence de l'hexagone ?
La régle de plomb    
Poste par Laurent vendredi 16 févr. 2007 a 05h56
Nous vivons en des temps plein de débats passionnés (par "passionné" je veux dire "mettre sur la g... à ceux qui osent avoir une opinion différente"). Des débats à propos de sujets ô combien important: qui va gagner les élections américaines et françaises? Comment la situation en Irak ca évoluer? Quelles sont les conséquences du réchauffement global? Angelina Jolie va-t-elle adopter un nouvel enfant du tiers monde?

Bon, d'accord. Ces débats ne sont pas *tous* importants. Mais ils impliquent des gens très célèbres.

Quoi qu'il en soit, un débat très en vogue est bien sur celui des élections présidentielles françaises. Ah, la politique (qui vient de "poli" - plusieurs - et de "tiques" - créatures suceuses de sang). De l'avis de tous les experts, la campagne présidentielle est un sujet "très sérieux" (traduction pour les non-initiés: "tous les coups sont permis").

Pour dire à quel point la campagne est un sujet sérieux, la seule manière pour un candidat d'y survivre est de suivre la règle de plomb. La règle d'or est "Ne faites pas à autrui ce que vous n'aimeriez pas que l'on vous fasse". La règle de plomb est l'inverse: "faites ce que je dis, pas ce que je fais". Parler de grande idées qui ne les concernent pas, promettre tout et son contraire, et autres activités quotidienne de toute personalité politique normalement constitué(e).

L'autre jour, un député socialiste a comparé Sarkozy à Nixon. Je m'insurge devant un tel amalgame gratuit, car même si l'on n'aime pas Sarkozy, on ne peut comparer le ministre de l'intérieur à un être aussi peu scrupuleux que Richard Nixon. L'un s'est fait prendre par des journalistes la main dans le sac en train d'espionner sans vergogne le parti adverse. L'autre était un président américain. Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Sarkozy est un candidat très, très sérieux.

De leurs côté, les socialistes se réjouissent du discours réussi de Ségolène Royal à Villepinte. Immédiatement après avoir étalé son "pacte présidentiel", les militants enthousiastes ont tous demandé audience avec Mme Royal. En particulier pour demander que le(s) point(s) qui les concernent directement soient appliqués en premier, avant que le reste du pacte ne fasse exploser le budget de l'état.

Et finalement, il y a les autres candidats (526 1/2 au dernières estimations), que les journalistes appèlent dans leur jargon de professionel "machin" suivi d'un numéro. Un petit candidat est défini par le faible pourcentage d'intention de vote dans le sondage Ipsos BVA Paris Match à la question "pour qui comptez vous voter au second tour?" Ces candidats ont grand peine à se faire entendre. Est-ce parce que les journalistes ne s'intéressent qu'à Sarkozy et Royal? Est-ce parce que le public ne s'intéresse pas à eux? Ni l'un ni l'autre. C'est parce qu'ils sont tous aussi nuls les uns que les autres, tout simplement!

A ce sujet, je viens d'apprendre qu'Alain Duhamel a été suspendu par France 2 et RTL pour son soutien à François Bayrou. M. Duhamel a en effet grâvement manqué au code déontologique de sa profession: ne jamais, sous aucun prétexte, apporter quelque soutien public à une personalité politique qui n'a aucune chance de pouvoir renvoyer l'ascenceur.

Jacques Chirac, quant à lui, semble être le seul qui ne s'est pas présenté. Le Président de la République a néanmoins tenu à ne pas rester absent de la campagne en apportant un soutien franc et massif à M. Sarkozy "avec la même ferveur qu'il a soutenu Giscard D'Estaing en 1981".

Avec tout ca, qui va gagner? Je vois personellement plusieurs scénarios: 1) La gauche s'effondre, laissant la place libre à Sarkozy 2) Sarkozy devient trop arrogant et perd face à Mme Royal dans son rôle favori de victime 3) Angelina Jolie et Brad Pitt divorcent, auquel cas plus personne n'en n'aura rien à f... des élections.


A propos de BaSD        L'équipe        FAQ        Autres villes        Avertissement